Pierre Ménoret

 

 

Un talent qui explose à tous les coins de phrase, au détour de chaque note et que la voix, ce qui s’appelle une voix, traduit avec chaleur et plénitude…
Maurice Trogoff

notes

Pierre Ménoret….Un hypersensible à la voix lumineuse qui nous revient sur la pointe des pieds et toujours la mer au cœur.
Une fête tranquille dont la Bretagne, à la proue de la vieille Europe, est la pierre angulaire.
Jean Théphaine (Ouest-France)

notes

Ses chansons sont comme son prénom, indémodables. Le temps semble retenir son souffle et donne au poète son éternité. La voix est chaude, la musique est belle, les paroles se gravent dans les mémoires. Comme il est bon de se laisser entraîner sur les rivages de ce Breton qui aime la mer comme personne.
Martine Vaillant-Prot (Presse-Océan)

notes

Quelle force dans l’interprétation! Quelle voix! Quelle personnalité sur scène!…
Un grand de la Chanson qui mérite respect pour ses textes et le courage de ses convictions.
Christian Blandel

notes

Vous ne l’avez peut-être pas vu passer, surtout pas sur les ondes pasteurisées de la FM. Et pourtant ils sont nombreux les poètes qui traversent la vie et nous côtoient, laissant tomber quelques mots sous nos sabots, sabots pesants sur des réalités qui nous échappent alors qu’on croit les écraser. Pierre Ménoret est un de ces poètes nécessaires qui boit son quotidien de longues coulées de tendresse, d’amour et d’amitié. Un breton, mais de ces bretonnants qui ont leur celtitude factice au point dérisoire de leur bigoudènerie. Pierre Ménoret est proche de nous, un frère de nos maux oubliés. Il donne un coup de propre à nos carreaux embués. Il nous lave les esgourdes de nos voiliers ensablés. Résonance aquatique…
Gérard Bérail (Radio Transparence - Foix)

notes

Accompagné du talentueux Thierry Lefais, Pierre Ménoret n'a pas voulu laisser la saison s'achever sans revenir à Roscoff pour un moment d'exception, soigneusement organisé par Guirec Le Bot. Sa voix a trouvé, sous les voûtes de l'église, les échos propres aux élans d'un coeur meurtri mais capable de sursauts fondés sur l'espérance, le trait principal de son inspiration. Sur le ton de la confidence, Pierre Ménoret a, durant près de deux heures, entraîné son public dans cette aventure poétique marquée de souvenirs, de chaudes amitiés et d'un amour profond pour la Bretagne et la mer. L'auditoire s'est laissé charmer par ce périple jalonné de titres inoubliables comme de créations toutes nouvelles hors des sentiers battus des styles et des genres.
Le télégramme - Août 2008

notes

…Poésie vigoureuse, parfois brumeuse et élégiaque : c’est le paysage breton ardent et
sauvage, du plus profond de l’âme, entre ses pierres écorchées et l’espace infini de la mer. Et, comme les mouvements de cette mer, la voix s’amplifie ou s’atténue, chuchote puis gravite, jusqu’à la puissance, jusqu’à émouvoir notre sensibilité en des points inconnus…
24 heures - Lausanne

notes

Page 1 - Page 2